Sélectionner une page

Les oiseaux des marais

5,50

Les oiseaux des marais

Ce petite guide naturaliste contient 60 photos d’oiseaux des marais et 1 carte livre. Il présente les caractéristiques du marais et les principales familles d’oiseaux inféodées à ce milieu naturel. Facile à utiliser, il vous permettra d’identifier en France une cinquantaine d’espèces qui sont décrites et illustrées.

Auteur : André Mauxion

En stock

Catégorie :

Description

Description

Un petit guide naturaliste sur les oiseaux des marais.

Extrait : Qu’est-ce qu’un marais ?

Marais et marécages se caractérisent par des zones humides de faible profondeur où la végétation aquatique occupe l’essentiel de la surface. Les marais continentaux sont noyés par l’eau douce alors que l’eau saumâtre baigne les lagunes, les marais salés et les marais salants. Ces derniers sont soumis à l’intervention de l’homme.

Les marais constituent des milieux attractifs pour les oiseaux. La riche productivité organique, animale et végétale, apporte des ressources nutritionnelles importantes aux oiseaux, qu’ils soient carnivores (se nourrissant d’invertébrés, de poissons et de batraciens) tels que les limicoles et les hérons, ou qu’ils soient herbivores et granivores tels que les canards, les oies et les passereaux.

Les plantes sont adaptées à une humidité permanente. Elles se répartissent selon la profondeur de l’eau. Les canards se nourrissent des lentilles d’eau et utilisent par ailleurs les joncs des tonneliers (ou scirpe des lacsi et les carex (ou laîches) comme reposoirs et comme plates-formes pour nicher, imités en cela par les mouettes rieuses. Les guifettes construisent leurs nids flottants sur les renoncules aquatiques. Les roselières (ou phragmitaies) dissimulent les nids des passereaux, des différents hérons et du busard des roseaux.

Les marais et l’Homme

Au cours de son histoire, l’homme a modifié le paysage. Au Moyen Âge, l’accroissement de la population l’a contraint à déboiser et à drainer des marais afin de récupérer des terres cultivables. Les marécages étaient considérés comme des lieux malsains où croupissaient les germes de graves maladies (fièvre des marais). L’éradication de ces maladies, il y a une soixantaine d’années, n’a pourtant pas stoppé la politique d’assèchement. Le remembrement pratiqué dans les années 1960-1970 s’est accompagné de travaux de drainage importants encouragés par des subventions conséquentes.

Outre un investissement d’argent pas toujours en rapport avec les résultats escomptés, ces travaux ont eu un impact néfaste sur la faune et la flore avec parfois des répercussions inattendues : les modifications des marais côtiers ont appauvri la côte en poissons marins. Ainsi, les aménagements hydrauliques et la construction du barrage d’Arzal dans les marais de la Vilaine ont modifié l’écologie de ce milieu avec pour conséquence une diminution sensible de poissons et un désintérêt des oiseaux pour les lieux.

Les espèces les plus inféodées aux marais voient donc leurs effectifs s’effondrer. Dans le Marais poitevin, les 3 000 à 5 000 couples de vanneaux huppés nicheurs en 1963 ont chuté à 300 couples en 1990, les chevaliers gambettes sont passés de 500 couples à 30 couples et les guifettes noires de 70 couples à 0 !

En savoir plus sur l’auteur du livre :

André MAUXION est un photographe naturaliste passionné d’ornithologie et auteur de plusieurs livres sur les oiseaux sauvages. Il a notamment publié des ouvrages sur les rapaces et la Baie du Mont-Saint-Michel.

Détails sur le produit :

Livre broché : 32 pages
Façonnage : Piqué
Format : 19 x 26 x 0,4 cm
Editeur : Ouest France (Parution en mars 2018)
Langue : Français
ISBN-13 : 978-2737377006
Poids : 150 grammes

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.150 kg

Avis (0)

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Brand

Brand

Ouest France Editions

Abonnez-vous à la Newsletter du blog !

Vous recevrez ainsi une fois par mois les dernières actualités du blog par email !

Merci, vous êtes désormais inscrit à la Newsletter du blog !

Pin It on Pinterest