Sélectionner une page

Chemins de l’art roman en Poitou-Charentes

15,90

Chemins de l’art roman en Poitou-Charentes

La région Poitou-Charentes est une des régions les plus riches de France en patrimoine roman.

Parcourant ces chemins de l’art roman en Poitou-Charentes, les auteurs ont choisi un bouquet de sites pour offrir au lecteur comme au visiteur un aperçu de ces merveilles.

Auteurs : Frédéric Barbut (Textes) et Richard Nourry (Photographies)

En stock

Catégorie :

Description

Description

240 photos couleur
5 cartes

Découverte d’un patrimoine historique exceptionnel :
Poitiers, Saint-Savin-sur-Gartempe, Saintes, Chauvigny, Aulnay, Talmont, Melle, Angoulême, Cressac, Saint-Amant-de-Boixe mais aussi Plassac, Broue ou Marignac…

La région Poitou-Charentes est une des régions les plus riches de France en patrimoine roman. Elle offre à découvrir plus de sept cent cinquante églises et une centaine de donjons sur ses territoires chargés d’histoire, auxquels s’ajoutent les collections d’art et d’archéologie de ses musées. Avec Saint-Savin-sur-Gartempe et une vingtaine d’autres églises, elle possède un ensemble de peintures murales de l’époque romane unique en France, en quantité et en qualité.

Parcourant ces chemins de l’art roman en Poitou-Charentes, les auteurs ont choisi un bouquet de sites pour offrir au lecteur comme au visiteur un aperçu de ces merveilles.

Extrait

L’art roman, art d’une époque

Le terme «roman» est apparu au début du XIXe siècle, sous la plume des premiers scientifiques qui ont posé les bases de l’archéologie et de l’histoire de l’art, pour caractériser le style des églises construites aux XIe et XIIe siècles. De fait, tout l’art des dix siècles du Moyen Âge avait été dédaigné à la Renaissance, qualifié de «gothique», c’est-à-dire barbare, et n’avait à l’âge classique intéressé que de rares savants. Le terme s’est imposé par analogie avec les langues «romanes» issues du latin : caractérisé alors par l’emploi systématique de l’arc en plein cintre, l’art roman était considéré comme une forme altérée de l’art romain. Si cette vision s’est révélée réductrice, ne serait-ce que parce que l’arc brisé est une invention romane, ces scientifiques n’en ont pas moins suscité l’intérêt pour cette période artistique, intérêt qui n’a fait que croître depuis.

En deux siècles, le regard porté sur art roman a évolué en même temps que la société, la culture, les approches et connaissances scientifiques. La notion d’art roman s’applique aujourd’hui à l’ensemble des expressions artistiques qui se sont développées dans l’Occident chrétien entre le début du XIe siècle et le début du XIIIe siècle : l’art roman est religieux, civil ou militaire, il s’exprime dans l’architecture, la sculpture, la peinture murale, le vitrail, mais aussi l’enluminure, la mosaïque, la céramique, la tapisserie, l’émaillerie, l’orfèvrerie, ou encore la littérature et la musique. Il s’appréhende en lien la société dans toutes ses dimensions, religieuse et profane, spirituelle et politique, technique et esthétique.

Détails sur le produit :

Livre broché – 143 pages
Poids : 415 grammes
Auteurs : Frédéric Barbut (Textes) et Richard Nourry (Photographies)
Format : 21,5 x 16 x 1 cm
Editeur : Ouest France
Collection : Itinéraires de découvertes
Langue : Français
ISBN-13 : 978-2737376511
Illustrations : couleurs
Date de parution : février 2018

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.415 kg

Avis (0)

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Brand

Brand

Ouest France Editions

Abonnez-vous à la Newsletter du blog !

Vous recevrez ainsi une fois par mois les dernières actualités du blog par email !

Merci, vous êtes désormais inscrit à la Newsletter du blog !

Pin It on Pinterest