Sélectionner une page

Le Marais poitevin chanté par Jules Guérin

18,00

Recueil de poème : Le Marais poitevin chanté par Jules Guérin

Le Marais poitevin, il y a 150 ans. La «Venise verte» ne se trouvait pas qu’à Coulon ou à Maillezais. Le maïs n’avait pas colonisé les «motes frutajhéres», où l’on allait «en bateas» ramasser fruits et légumes. C’était un autre temps et une autre vie…

En stock

Description

Description

Auteur du livre : Michel GAUTIER

Le Marais poitevin, il y a 150 ans. La «Venise verte» ne se trouvait pas qu’à Coulon ou à Maillezais. Le maïs n’avait pas colonisé les «motes frutajhéres», où l’on allait «en bateas» ramasser fruits et légumes. C’était un autre temps et une autre vie. Du côté de L’Île-d’Elle et de Marans, au confluent de la Vendée et de la Sèvre-Niortaise, le poète Jules Guérin (1840-1907) n’était pas loin de voir un paradis. Dans ses Trlands é Rigourdaenes (refrains et bonnes histoires), il chante le pays et ses gens, son paysage, sa faune et sa flore.

Ses poèmes foisonnent de détails, de touches impressionnistes. Correcteur d’imprimerie, et donc plus compétent que beaucoup en langue française, il cultivait aussi sa langue régionale. Amoureux du pays et de son «parlanjhe», il les fit chanter tous les deux pour le plaisir de ses contemporains. Et pour le nôtre, car la singularité du pays évoqué, de la langue et de la poésie qui l’évoquent, peuvent toujours émouvoir. Une traduction littérale en regard aidera les moins experts à apprécier un des chefs-d’oeuvre de la littérature en langue poitevine-saintongeaise.

Michel Gautier, dans cet ouvrage, a souhaité rassembler de nombreux textes de Jules Guérin sur le marais poitevin. Si Jules Guérin souhaitait fixer par écrit un « idiome destiné à disparaître prochainement » et apporter par là un matériau pour les dialectologues, son but principal était avant tout de faire un hommage à son pays. La majorité des poèmes de ce recueil sont nourris par le désir de pays, l’éloignement mais aussi le désir de sa langue. Michel Gautier a voulu retranscrire ces poèmes dans la graphie normalisée du poitevin-saintongeais telle que présentée dans le dictionnaire publié en 2006.

Biographie des auteurs :

André Jules Honoré Guérin naquit le 5 juin 1840 à L’Île-d’Elle, canton de Chaillé-les-Marais en Vendée. Poète de renom, il a d’abord été employé en tant que correcteur dans une imprimerie prestigieuse, activité qui l’aura sûrement incité à la création littéraire. Il publia de nombreux poèmes en langue régionale comme Genvraï (1882), L’Hiver (1887), Les Begnoux ou encore Villanelle (1890).

Michel Gautier, né en Vendée dans une famille paysanne, est docteur en littérature française et professeur honoraire de lettres classiques. Il a été président de l’UPCP (1989-1991) et du Conseil de surveillance de Geste éditions à sa fondation (1992-2003). Il représente les langues d’Oïl à la coordination nationale EBLUL France dont il est vice-président. Il est responsable des collections Parlanjhe et Témoignages à Geste éditions. Il a publié une vingtaine d’ouvrages sur la langue régionale et la mémoire populaire, dont Contes populaires de Vendée (1986, 2006), Amours d’autrefois (1998), Mémoire populaire des Vendéens (2005), Occupation et Résistance en Vendée (octobre 2012).

Détails sur le produit :

Livre broché – 159 pages
Format : 21 x 13 cm
Editeur : La Geste (Publication en février 2013)
Langue : Français
ISBN-13 : 978-2367460529

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids0.230 kg

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

Pin It on Pinterest

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer