Sélectionner une page

La Poule d’eau – L’esprit de famille

La Poule d’eau – L’esprit de famille

Une poule qui nage, ça existe ?

La poule d’eau recherche sa nourriture dans la végétation riveraine, sur l’eau et sous la surface de l’eau. Excellente nageuse, elle peut plonger la tête et le corps entier sous l’eau à la recherche de nourriture.

La poule d’eau est omnivore et se nourrit de tout ce qu’elle peut attraper sur les berges et dans l’eau :  bourgeons, lentilles d’eau, fruits, insectes, vers, escargots, alevins et graines.

Poule d'eau et son oisillon dans son nid

La poule d’eau possède de solides pattes musclées, munies de 3 longs doigts dotés de griffes orientés vers l’avant et d’un autre doigt vers l’arrière.

La poule d’eau est réputée pour son excellent sens de l’odorat qui lui permet de détecter facilement sa nourriture et les prédateurs potentiels.

Présente toute l’année dans le Marais Poitevin

La poule d’eau vit près des eaux douces et saumâtres où la végétation des berges est abondante. Elle supporte difficilement le froid et dans certaines régions du globe, elle peut être amenée à émigrer vers des zones plus tempérées où l’eau ne gèle pas et la nourriture est suffisante.

Dans le Marais Poitevin, le climat hivernal océanique est doux et pluvieux. La poule d’eau y est donc visible toute l’année.

Poule d'eau sur l'eau

Fidélité et entraide familiale : devise de poules d’eau !

La saison de reproduction à lieu d’avril à fin août. Une fois formé, un couple de poules d’eau reste fidèle à vie. Les couples construisent ensemble leur futur nid. Le mâle est chargé d’apporter les matériaux de construction (branchettes, roseaux, feuilles) et la femelle s’occupe de la conception du nid. Celui-ci peut être construit dans la végétation des berges ou directement à la surface de l’eau arrimé à des branches, le nid est dit alors « flottant ».

Nid de poule d'eau dans le Marais Poitevin

La femelle peut pondre de 6 à 8 œufs. Mâle et femelle couvent les œufs à tour de rôle. Les poules d’eau étant des oiseaux nidifuges (capables de se déplacer comme des adultes dès la naissance), les petits quittent le nid dès qu’ils sont sortis de l’œuf.

Durant les 4 premières semaines de leur vie, les oisillons sont dépendants de leurs parents qui les nourrissent et leur apprennent à reconnaître les aliments comestibles. Les petits deviennent réellement indépendant à l’age de 80 jours.

Oeufs de poule deau

Avant l’indépendance des jeunes poules d’eau, le couple peut concevoir une deuxième couvée dans le même nid d’origine. Les poules d’eau étant des oiseaux très sociables, les jeunes de la couvée précédente peuvent être amenés à se charger de nourrir leurs jeunes frères et sœurs. On peut observer durant ces périodes de nidification des groupes familiaux, où les oisillons suivent leurs aînés et se font nourrir et apprennent à chasser comme eux. Ces liens fraternels peuvent durer jusqu’au début de l’hiver.

Famille poule d'eau

Son avenir dans le Marais Poitevin

La poule d’eau est largement répandue dans le Marais Poitevin. Le Marais Poitevin étant un espace protégé, on devrait donc pouvoir apercevoir des poules d’eau sur tous les canaux pendant encore de nombreuses années.

Cependant, sa survie à long terme pourrait être rapidement remise en question pour différentes raisons :

  • Le prélèvement de ses œufs par des prédateurs terrestres et aériens.
  • Les vagues de froid hivernales : très sensibles au froid, on a déjà constaté par le passé de sévères pertes de populations de poule d’eau lors de vagues de froid.
  • Le manque d’eau dans les canaux en période de sécheresse accentué par les besoins en arrosage de l’agriculture
  • L’aménagement et l’entretien des canaux : endiguements, curages des canaux et entretien de la végétation des berges sont autant de motifs de départ pour la poule d’eau qui recherche des berges envahies par la végétation.

Poule d'eau dans le Marais Poitevin

A propos de l'auteur

Romain Gaillard

Blogueur et rédacteur web. Photographe et vidéaste amateur. Aventures en kayak, à pied et à vélo dans la nature. Autres passions : paramoteur et spéléologie.

9 commentaires

  1. Tambour Marie-claire

    Bonsoir, Il y a un mois et demi, j’ai récupéré un poussin poule d’eau en difficulté. Il avait le bec et les petites ailes enfoncées dans la boue; il était gelé. Je l’ai maintenu au chaud, nourris avec des vers de farine dont j’avais coupé l’abdomen à cause des crochets qui risquaient de se fixer aux parois digestives du petit. Il va bien, commence à moins me réclamer, il vit dans je jardin, la véranda durant la journée et la nuit, il est à l’intérieur de la maison car je crains la présence des chats. Je crois qu’il faut attendre qu’il soit adulte pour le remettre dans la nature. Le mieux serait de le redéposer là ou je l’ai trouvé mais c’est un endroit ou il y a des renards, des chasseurs et des terres de culture bourrée de pesticides… Je pensais le déposer dans un étang chez une amie qui a une grande propriété et dont les berges sont couvertes de buissons. Je crois que là aussi il y a des poules d’eau. Qu’en pensez-vous? Je me suis laissé dire que son intégration ne se ferait peut être pas là ou elle est née. Je serais contente de la savoir en sécurité. Je vous remercie infiniment de me donner une réponse. Belle soirée. Marie-Claire T

    Réponse
    • Romain Gaillard

      Bonjour Marie-Claire, Difficile de répondre à vos préoccupations. Un animal élevé en captivité et habitué à être nourri aura toujours du mal à s’adapter à la vie sauvage. Coupé de sa mère, ce petit n’a donc pas eu le temps de faire son apprentissage pour se débrouiller par lui-même (se nourrir et savoir éviter les prédateurs notamment) dans la nature. C’est pourquoi il est toujours préférable de laisser un oisillon dans la nature. En général ses parents ne sont jamais très loin. Vous pouvez faire un essai dans l’étang de votre amie mais je crains qu’il ne faille lui apporter de la nourriture en complément. Tenez-moi au courant. Merci. Romain

      Réponse
      • Tambour Marie-claire

        Merci pour vos informations. Il était vraiment en piteux état alors que les autres petits poussins suivaient la maman un peu plus loin. je n’ai pas eu le courage de le laisser. Dans mon jardin, il recherche sa nourriture que je complète car l’endroit n’est pas adapté pour qu’il y trouve tout ce dont il a besoin. Je continuerai à le nourrir dans l’étang si le besoin s’en fait sentir. Je vous remercie beaucoup et vous souhaite une bonne journée dans votre beau pays.

        Réponse
  2. hernandez

    Bonjour, nous avons des poules d’eau dans notre mare. A proximité nous avons notre potager. Nous avons énormément de dégâts dans notre potager. Les semis, plants tel que les tomates… avez-vous une solution pour éviter au mieux cela?
    Nous avons entendu parlé de peau de citron. Est ce une solution?
    Nous prévoyons d’installer un îlot au centre de la mare et de créer un espace pour elles.
    Merci pour votre aide.
    Bien cordialement

    Réponse
    • Romain Gaillard

      Bonjour et merci pour votre commentaire. A part clôturer (avec de la maille fine) votre potager je ne vois pas d’autres solutions. Les poules d’eau sont comme les poules, les canards, voir les ragondins ici dans le marais… rien ne les arrête et les animaux sauvages ne font pas la différence entre ce qui « appartient » à l’homme, en l’occurrence votre potager, et ce qui est naturel. Pour eux, la nature est un tout. Éventuellement, avez-vous essayer de mettre un épouvantail dans votre potager ? Bonne soirée !

      Réponse
  3. Moreau

    Bonjour, mon fils m’a ramené 2oeufs de poules d’eau à la dérive. Savez vous ce que je peux faire? Essayer de les remettre dans un nid peut-être ? Pour l’instant ils sont au chaud mais bon. J’espère que vous pourrez me conseiller ou me dire à qui m’adresser.

    Réponse
    • Romain Gaillard

      Bonjour,

      Si les œufs étaient à la dérive, alors les embryons présents à l’intérieur sont probablement morts. Un œuf en pleine santé coule dans l’eau. Parfois, ce sont les poules d’eau elles-mêmes qui font le ménage dans leur nid en expulsant les œufs morts de leur nid. Il est inutile de les remettre dans un nid. Vous risqueriez d’effrayer les oiseaux et donc faire mourir les autres œufs présents dans le nid. Essayez de contacter la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) de votre secteur pour pourra vous donner plus de renseignements et la marche à suivre. Bonne fin de journée !

      Réponse
  4. Gilbert Patrice

    Les oeufs de la poule d’eau sont-ils comestible….

    Réponse
    • Romain Gaillard

      Bonjour, C’est une bonne question mais à laquelle je ne peux répondre ! Je n’ai personnellement jamais goûté mais j’imagine que bien cuit ça ne doit pas poser de problèmes tout comme les œufs de cannes ou de cailles…Contrairement à nos poules domestiques, les poules d’eau pondent pour couver et avoir des petits donc s’en approcher n’est pas si simple 🙂

      Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui suis-je ?

« Je suis Romain, natif et habitant du Marais Poitevin. Ce blog vous fera découvrir les richesses de ce vaste territoire : idées de balades à pied, à vélo ou sur l’eau, photos et vidéos à l’appui, découverte de la faune et la flore du Marais PoitevinAbonnez-vous à la newsletter ou suivez-moi sur les réseaux sociaux pour ne rien rater de mes prochaines parutions  ! »

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter du blog !

Vous recevrez ainsi une fois par mois les dernières actualités du blog par email !

Merci, vous êtes désormais inscrit à la Newsletter du blog !

Pin It on Pinterest