Sélectionner une page

Maillezais – St Pierre le Vieux

Maillezais – St Pierre le Vieux

Balade aérienne à Maillezais et Saint-Pierre-le-Vieux

Découvrez les photographies aériennes du Marais Poitevin et des villages de Maillezais et Saint-Pierre-le-Vieux réalisées en paramoteur.

Situés en Vendée (85) dans la région Pays-de-la-Loire, ces deux villages sont très proches l’un de l’autre (environ 2 kilomètres). Les deux villages sont situés à la porte du Marais Poitevin et plus particulièrement du marais mouillé (surnommée également la Venise Verte).

Le paramoteur est un engin aérien piloté qui permet de rester relativement proche du sol (en moyenne entre 150 et 300 mètres d’altitude) pour observer et photographier les paysages du marais et les villages.

Le village de Maillezais est réputé pour la richesse de son patrimoine historique et touristique. C’est une étape idéale pour découvrir le Marais Poitevin en barque, à pied ou à vélo. Le village possède une histoire vieille de plusieurs siècles et les ruines imposantes de l’abbaye de Maillezais fondée il y a plus de 1000 ans, dominent le marais et sont une attraction touristique phare durant une grande partie de l’année.

A Saint-Pierre-le-vieux, des sentiers aménagés et des routes communales balisées permettent de découvrir le marais à pied ou à vélo sur l’ensemble de la commune (Souil, La Porte de l’Ile, Le Bourg de Saint Pierre le Vieux, Chalais, Le Buisson Maréchal, Le Pontreau et Mauvais). La petite chapelle de Chalais construite au 11ème vaut également le détour.

vue aérienne sur l'abbaye de Maillezais
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Abbaye de Maillezais

abbaye-maillezais
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Abbaye de Maillezais

vue aérienne sur Maillezais et La Porte de l'Ile en arrière plan
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Maillezais et La Porte de l’Ile en arrière plan

vue aérienne sur l'abbaye de Maillezais
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Abbaye de Maillezais

marais-desseche
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Le marais desséché entre Maillezais et Doix

vue aérienne sur la Porte-de-l'ile
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

La Porte de l’Ile

la-porte-de-lile
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

La Porte de l’Ile

vue aérienne sur Saint Pierre le Vieux
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Saint-Pierre-le-Vieux

église-st-pierre-le-vieux
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

L’église de Saint-Pierre-le-Vieux

Vue aérienne sur le Marais Poitevin entre La Porte de l'Ile et Souil
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Le Marais Poitevin entre La Porte de l’Ile et Souil

vue aérienne sur le Marais Poitevin en hiver - Souil en arrière plan
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Le Marais Poitevin en hiver – Souil en arrière plan

bassine-eau-la-chicane
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Bassine d’eau de la Chicane

vue aérienne sur l'île de Maillezais en hiver
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Le Marais Poitevin innondé en hiver fait ressurgir l’île de Maillezais

A propos de l'auteur

Romain Gaillard

Blogueur et rédacteur web. Photographe et vidéaste amateur. Aventures en kayak, à pied et à vélo dans la nature. Autres passions : paramoteur et spéléologie.

9 commentaires

  1. Florent

    Cela nécessite d’avoir une licence de pilotage ou une quelconque formation ?

    Merci d’avance de ta réponse 😉

    Réponse
    • Romain Gaillard

      Bonjour Florent,
      Oui, contrairement au parapente, il faut être titulaire d’un brevet de pilote paramoteur pour utiliser cet engin volant. De nombreux aérodromes partout en France proposent ce type de formation par le biais d’instructeurs qualifiés. Pour plus d’informations, voici la liste des aérodromes qui proposent des formations (ou des baptêmes) pour devenir pilote de paramoteur http://www.ffplum.com/ou-voler.html

      Réponse
      • Florent

        Bonjour Romain,

        D’accord cela à l’air très sympa ! et tu peux décoller de n’importe quel endroit ? De ce fait, quels sont les inconvénients et les avantages de type d’engin de vol ?

        Encore merci pour ta réponse 😉

        Réponse
        • Romain Gaillard

          Bonjour Florent,

          Contrairement à d’autres engins volants type ulm pendulaire, le paramoteur permet de décoller en dehors des aérodromes. Un simple champ en herbe avec une vue dégagée (attention aux lignes électriques et aux clôtures) et hop après 20 à 30 mètres de course on décolle. Il faut bien entendu l’autorisation du propriétaire du terrain pour pouvoir y mettre les pieds.
          Les avantages : Etant affranchi des aérodromes, de nombreuses possibilités de décollage et atterrissage s’offrent au paramoteur. De plus, l’engin est peu encombrant (voile + moteur démontable en 2 parties) ce qui permet de le ranger dans une fourgonnette voir même une voiture (ça tient très bien dans ma Xsara picasso).
          Les inconvénients : On est dépendant de la météo. Notre voile en tissu ne nous permet pas de voler sous la pluie et encore moins par vent fort (maximum 20 km/h). Autrement dit en hiver les créneaux de vol sont rares mais on se rattrape bien en période estivale 🙂
          Dès que le beau temps le permettra, je mettrai sur le blog une vidéo explicative sur le paramoteur. En attendant, tu peux aller visiter 2 vidéos que j’ai posté sur ma chaine youtube https://www.youtube.com/user/LeParamoteur85/videos. On m’y voit à l’oeuvre avec des amis.

          Réponse
          • Florent

            Bonjour Romain,

            Merci pour tes explications cela donne vraiment envie de s’y mettre (cela change du kayak dans les conches).

            Sinon tu peux monter à quelle attitude par temps clair ? En tout cas il ne faut pas avoir le vertige.

            Question bête…est ce qu’il y a beaucoup de dangers ou beaucoup d’accidents en pratiquant le paramoteur ?

            En attente de visionner tes prochaines vidéos 😉

          • Romain Gaillard

            Bonjour Florent,

            Le record du monde d’altitude en paramoteur est de 7800 mètres…(détenu par un espagnol, un certain Ramon Morillas).
            Inutile d’aller aussi haut, en moyenne nous volons à 300 mètres d’altitude. L’intérêt du paramoteur est de pouvoir observer et photographier facilement le paysage.
            Question sécurité, il peut y avoir des accidents et parfois mortels comme dans tous les sports et tous les transports. Mais aujourd’hui, le paramoteur est considéré comme un des engins volants les plus sûrs :
            – Contrairement au parachute, si la voile ne se déploie pas, le pilote et son appareil restent au sol.
            – La position du pilote accroché sous la voilure augmente la stabilité de l’ensemble. Si un pilote lâche toutes les commandes, l’appareil se redressera automatiquement pour reprendre sa position naturelle.
            – En vol, un arrêt volontaire ou non du moteur a pour effet de transformer le paramoteur en simple parapente. Si le pilote a pris soin de toujours évoluer à portée d’une zone d’atterrissage sécurisée, les pannes entraînent alors rarement de conséquence fâcheuse.
            – De plus, on peut équiper le paramoteur d’un parachute de secours, c’est une mesure de sécurité supplémentaire.
            – On évolue toujours par temps calme (pas de pluie, ni de vent excédant les 20km/h)

        • Florent

          Bonjour Romain,

          Donc si je comprends bien, il y a vraiment peu de chance d’avoir un accident et je présume également que les collisions avec les oiseaux se font tout aussi rare ;). Je pense que je vais y songer car les sensations et le paysage vue d’en haut ont l’air d’être un régal.

          En te remerciant pour ces infos.

          A bientôt.

          Réponse
  2. Florent

    Les photographies ont été prises depuis un ULM ?

    Réponse
    • Romain Gaillard

      Florent,
      Non, toutes les photos aériennes sur le blog ont été prises depuis mon paramoteur.

      Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui suis-je ?

« Je suis Romain, natif et habitant du Marais Poitevin. Ce blog vous fera découvrir les richesses de ce vaste territoire : idées de balades à pied, à vélo ou sur l’eau, photos et vidéos à l’appui, découverte de la faune et la flore du Marais PoitevinAbonnez-vous à la newsletter ou suivez-moi sur les réseaux sociaux pour ne rien rater de mes prochaines parutions  ! »

Newsletter

Pin It on Pinterest

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer