Sélectionner une page

L’Aulne glutineux – Le bois de vergne

L’Aulne glutineux – Le bois de vergne

L’Aulne glutineux (appelé ainsi en raison de ses jeunes pousses, collantes au printemps) que l’on  surnomme également « Vergne » est une espèce d’arbre que l’on retrouve fréquemment dans le Marais Poitevin.

L’aulne est un arbre à l’écorce grise et fissurée à l’âge adulte. Son bois est de couleur brun-orangé lorsqu’il est fraîchement coupé. Les aulnes sont des arbres de taille moyenne, pouvant atteindre 20 à 30 mètres de hauteur. L’arbre se plait à pousser sur des terrains humides, marécageux ou en bordure de cours d’eau. Il possède un bois qui ne pourrit pratiquement pas dans l’eau. Le Marais Poitevin offre donc un cadre parfait pour l’épanouissement de cet arbre. On surnomme « aulnaie » une parcelle de terrain composée exclusivement d’aulnes.

Tout comme le saule, l’aulne lorsqu’il est jeune est équipé de lenticelles réparties sur tout le tronc et les branches permettant ainsi les échanges gazeux entre l’atmosphère et les tissus internes de l’arbre.

Lenticelles d’un jeune aulne glutineux
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Lenticelles d’un jeune aulne glutineux

 Un arbre polyvalent

  • Il limite l’érosion des berges : Avec le frêne têtard et le saule têtard, l’aulne têtard contribue à limiter l’érosion des sols en maintenant les berges des canaux du Marais Poitevin grâce à ses racines développées. Le bois de l’aulne a également l’avantage de ne pas pourrir au contact prolongé de l’eau et s’adapte donc parfaitement à l’humidité du terrain. C’est une qualité indispensable pour survivre dans le Marais Mouillé, inondé une bonne partie de l’hiver.
racines d'aulne pour maintenir les berges
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Les racines de l’aulne maintiennent les berges

  • l’artisanat et la sculpture : le bois d’aulne est léger et tendre. C’est un bois très maniable et facile à travailler. Par le passé, on utilisait son bois pour fabriquer des manches à outils, des sabots, des meubles, des maquettes ou toutes sortes d’objets en bois. Dans le Marais Poitevin, son bois est également préféré à d’autres pour la fabrication des fameuses « pigouilles » destinées à se déplacer en barque. Imputrescible, le bois d’aulne était autrefois également utilisé pour la construction navale. Son bois très noble est également recherché pour la fabrication d’instruments de musique en bois.
planches d'aulne de couleur brun-orangé
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Planches d’aulne, remarquez la couleur brun-orangé

  • Un bon bois de chauffage : Bien que sa combustion soit plus rapide que celle du frêne, l’aulne reste un bon bois de chauffage . On l’utilise principalement pour les fours nécessitant une montée en température rapide et très calorifique (boulangerie, forgeron, etc…).

L’avenir de l’aulne dans le marais poitevin

L’aulne est beaucoup moins présent dans le Marais Poitevin que le frêne ou le peuplier. Depuis les années 1990, une maladie attaque et tue de plus en plus d’aulnes glutineux dans le Marais Poitevin. Appelée « Phytophthora alni » ou encore « Dépérissement des aulnes glutineux », cette maladie serait provoquée par une espèce de champignon microscopique du genre Phytophthora qui produit de la putréfaction sur l’arbre.

Le moyen recommandé pour lutter contre cette maladie serait d’introduire l’aulne en plantation diversifiée (accompagné de frênes, saules, etc…) afin de limiter les attaques liées à ce champignon.

Tant que cette maladie continuera à faire des ravages, on devrait donc assister petit à petit à la fin des aulnaies dans le Marais Poitevin.

Pour en savoir plus, je vous invite à découvrir l’excellente étude de Caroline MUGNIOT portant sur la gestion de la maladie de l’aulne glutineux dans le Marais Poitevin.

A propos de l'auteur

Romain Gaillard

Blogueur et rédacteur web. Photographe et vidéaste amateur. Aventures en kayak, à pied et à vélo dans la nature. Autres passions : paramoteur et spéléologie.

2 commentaires

  1. Hélène

    Bonjour,

    Petite précision à propos de la photo illustrant les feuilles d’aulne. Les feuilles photographiées sont celles de l’aulne blanc (alnus incana) et non de l’aulne glutineux ( alnus glutinosa). On les distingue facilement par la pointe du limbe, qui est pointue chez l’aulne blanc alors qu’elle est échancrée chez l’aulne glutineux.

    Bien cordialement,

    Hélène

    Réponse
    • Romain Gaillard

      Merci Hélène pour cette précision qui nous permettra de ne plus confondre les deux aulnes !

      Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui suis-je ?

« Je suis Romain, natif et habitant du Marais Poitevin. Ce blog vous fera découvrir les richesses de ce vaste territoire : idées de balades à pied, à vélo ou sur l’eau, photos et vidéos à l’appui, découverte de la faune et la flore du Marais PoitevinAbonnez-vous à la newsletter ou suivez-moi sur les réseaux sociaux pour ne rien rater de mes prochaines parutions  ! »

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer