Sélectionner une page

La Rosalie des Alpes – Une montagnarde dans le marais

La Rosalie des Alpes – Une montagnarde dans le marais

La Rosalie des Alpes (Rosalia Alpina) fait partie des plus beaux insectes longicornes visibles en France et notamment dans le Marais Poitevin. L’espèce est protégée et extrêmement rare à observer. Il est cependant possible de la rencontrer entre les mois de juin et août sur des tas de bois morts exposés plein sud. Partons à la découverte d’un insecte pas si montagnard que ça…

La Rosalie des Alpes, une espèce protégée

Rencontrer une Rosalie des Alpes est un moment privilégié ! Et pour cause : elle ne montre ses longues antennes que durant quelques semaines par an, entre mi-juin et fin août, selon les régions et l’altitude. De ce fait, ce bel insecte coléoptère est protégé par la loi et sa capture est interdite. L’espèce est inscrite à l’annexe II de la convention de Berne et aux annexes II et IV de la direction Habitats pour la protection animale.

Rosalie des alpes insecte bleu

En réalité, sa forme adulte, que l’on appelle “imago”, n’est qu’une toute petite partie de son existence. Avant de prendre cette ultime apparence, la Rosalie des Alpes vit à l’état de larve durant 2 à 3 ans. Sa larve est xylophage. Elle se nourrit en creusant des galeries dans le bois mort ou déperisssant, facilitant par la même occasion la décomposition et la dégradation du bois mort.

Rosalie des alpes marais poitevin

La Rosalie des Alpes est facilement reconnaissable avec ses longues antennes recourbées vers l’arrière et composées d’une dizaine de segments bleu et noir. C’est chez le mâle que les antennes sont les plus longues. Celles-ci dépassent souvent la longueur du corps. Les élytres (carapaces qui protègent les ailes) de la Rosalie sont magnifiques, de couleur bleu cendré et à la texture velouté. Celles-ci sont décorés de 6 taches noires. La Rosalie mesure entre 2 et 3 cm et jusqu’à 4 cm pour les plus grands spécimens.

Rosalie des alpes insecte longues antennes

Les adultes n’ont qu’une espérance de vie de 2 à 3 semaines maximum. La Rosalie des Alpes optimise ce court laps de temps à la reproduction de l’espèce. Mâles et femelles peuvent ainsi facilement s’observer sur des tas de bois mort de mi juin à fin août. La reproduction dure plusieurs heures puis la femelle dépose ses œufs directement dans les anfractuosités du bois mort grâce à son ovipositeur, sorte de membre rétractable et télescopique situé au bout de son abdomen. La maturation des œufs de Rosalie des Alpes est d’environ 2 semaines avant d’éclore en larves.

Une aire de répartition qui dépasse la montagne…

La Rosalie des Alpes ne vit-elle que dans les Alpes ? Et bien non ! Son aire de répartition est assez vaste et dépasse le cadre de la montagne. En France, cet insecte est présent principalement en région montagneuse, dans les Alpes, les Pyrénées et le Massif Central. Cependant, la belle se montre aussi dans des régions françaises richement boisées, notamment les plaines du grand ouest, jusque dans les Cévennes, la Manche et le Marais Poitevin. En effet, le Marais Poitevin, territoire humide et fortement boisé de frênes têtards, offre un habitat adapté à ses besoins.

carte répartition rosalie des alpes en France
Répartition des observations de Rosalie des Alpes en 2014 – Enquête nationale portée par l’OPIE et le GRETIA


Le rapport complet sur l’enquête 2014 de répartition des Rosalies des Alpes est disponible ici : http://www.insectes.org/opie/pdf/3813_pagesdynadocs552ccec95aca6.pdf

Les terrés du Marais Poitevin (alignements artificiels de frênes têtards) sont des lieux privilégiés par l’insecte qui y trouve le gîte et le couvert. Le bois d’Hêtre est son mets préféré. Cependant la Rosalie des Alpes est également gourmande de bois mort de marronnier, de frênes, de noyer, de tilleul, d’aulne et de saule. La Rosalie des alpes aime se prélasser au soleil durant les journées estivales, à l’abri du vent, dans les endroits les plus ensoleillés, généralement exposés au sud.

Comment protéger la Rosalie des Alpes ?

La Rosalie des Alpes est une espèce fragile et protégée par la loi. Sa survie en France et dans notre marais dépendra essentiellement des activités de l’Homme. Celui-ci a la possibilité de protéger (ou détruire…) son habitat naturel.

Chacun peut agir chez soi pour contribuer à la préservation de la Rosalie des Alpes. Si vous possédez un jardin ou un terrain en campagne, il suffit de laisser le bois mort sur place ou le rassembler pour en faire un tas si possible exposé plein sud. Par exemple, dans le Marais Poitevin, l’association de La Frênaie basée dans la commune de La Grève-sur-Mignon (17), est porteuse et coordinatrice d’un projet de sauvegarde de la Rosalie des Alpes. Tous les ans, l’association anime des ateliers sur le marais qui visent à expliquer le mode de vie de la Rosalie et comment fabriquer des habitats propices à sa reproduction et son épanouissement. Plus d’infos sur ici : http://lafrenaie.org/blog/fiche-a-telecharger-tas-de-bois-a-rosalie-alpes

Rosalie des alpes sur bois mort

A propos de l'auteur

Romain Gaillard

Blogueur et rédacteur web. Photographe et vidéaste amateur. Aventures en kayak, à pied et à vélo dans la nature. Autres passions : paramoteur et spéléologie.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui suis-je ?

« Je suis Romain, natif et habitant du Marais Poitevin. Ce blog vous fera découvrir les richesses de ce vaste territoire : idées de balades à pied, à vélo ou sur l’eau, photos et vidéos à l’appui, découverte de la faune et la flore du Marais PoitevinAbonnez-vous à la newsletter ou suivez-moi sur les réseaux sociaux pour ne rien rater de mes prochaines parutions  ! »

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter du blog !

Vous recevrez ainsi une fois par mois les dernières actualités du blog par email !

Merci, vous êtes désormais inscrit à la Newsletter du blog !

Pin It on Pinterest